WIKI Lineage 

Projet de présentation et modifications sur la  famille Prouvost 

Celui qui est en mesure de compléter l'article existant de Wikipedia  est bienvenu.

 

La lignée des Prouvost

La famille Prouvost est une famille patricienne des Flandres méridionales, dont les premiers ancêtres connus étaient au XVe siècle propriétaires terriens aisés à Wasquehal, près de Roubaix 2,3 et Lille 1, et reliée au textile depuis le Moyen-âge. Elle suivit à partir du début du XVIe siècle une tradition de maîtres de manufacture puis d’industriels du textile. [i]

 
Sommaire

Blason et devise

Devise ininterrompue depuis Pierre Prouvost en 1748:" Laus Deo Semper".

Armoiries modernes: « D'argent au sautoir de gueules au chef d'azur à deux roues d'or » ont été créés à partir de celle de Jehan Prouvost, juge de la Seigneurie de Croix en 1368 : son écu portait un sautoir surmonté de deux roues, la famille n’ayant pas eu l’usage de blason ; parenté non démontrée. Inscrites dans le Grand Armorial International, hébergement Généanet. [ii]

Histoire

S'ils descendent d'une lignée de propriétaires aisés installée à Wasquehal  et les environs selon les travaux sur les  archives réalisés par le généalogiste Alain Watine-Ferrant en 2012, les Prouvost actuels ont traditionnellement été reliés aux  voisins Prouvost des Huchons du XV° siècle autour du fief des Huchons et le sont cognatiquement (par les femmes): Jehan Prouvost, dit des Huchons, seigneur de Wasquehal en 1469 ( achat de seigneurie non validé aujourd'hui ), échevin de Roubaix, était  le  bras droit de Pierre de Roubaix, proche de Charles de Bourgogne. " Dès 7 heures du matin, le 15 du mois de novembre 1469, le bailli Jean de Langlée, les échevins Jean de Buisnes et Jean Prouvost, dit des Huçons, les deux lieutenants Jean Fournier et Guillaume Agache, se rendirent au château de Roubaix construit par Pierre de Roubaix  (1415-1498), chambellan du duché de Bourgogne, fils de Jean, troisième chevalier de la Toison d’Or , premier chambellan de  Charles, duc de Bourgogne, pour lui témoigner la reconnaissance de ses sujets pour avoir  obtenu la charte de Roubaix qui donnait à la ville le droit de faire draps de toute laine. " [iii] " Jean  Prouvost est le "grand ancêtre" de la famille Prouvost ", nous disaient les Albert Prouvost, ce qui est vrai par les femmes suite aux travaux d' Alain Watine-Ferrant.

Voici la généalogie validée par Alain Watine-Ferrant:

Guilbert Prouvost, né à Wasquehal vers 1455, dont Jehan Prouvost, c1485-1586, dont Wuillaume dont Jehan Prouvost, né en 1545,  époux Antoinette Le Blan, né vers 1545, décédé à Wasquehal vers 1590: ils furent laboureurs à Wasquehal, c'est-à-dire  propriétaire terrien aisé. Puis Jean; son fils, Guillaume Prouvost est, sous Charles Quint, nous dit Lecigne, « le grand modèle de la race : il associe ses fils à son labeur et à ses affaires ». Il exploitait " plus de 26 bonniers de bonnes terres et de lieux manoirs situés sur les villages de Bondues, Marcq-en-Baroeul, Roubaix et Tourcoing et avait de plus de 12.000 florins en capital de bonnes rentes héritières sur des particuliers solvables;  «  ils étaient encore laboureurs d'une de leur fermes » généalogie par Pierre Prouvost de 1748. [iv] Il  faisait aussi le négoce de la laine peignée et des filets de sayette qu’il faisait peigner, blanchir et ensuite filer dans l’Artois où se trouvaient de nombreuses fileuses au rouet et à la quenouille. C’est donc à lui que font allusion Hilaire et Trénard dans leur « Histoire de Roubaix » [v] : " Depuis Charles Quint, les mêmes familles dominent la Fabrique Roubaisienne : Pollet, Mulliez, Prouvost, Van Reust (qui devient Voreux), Leclercq, Roussel, Fleurquin, Florin, Malfait. Elles assurent la majorité de la production." et on reconnaît ici des noms durant dans l’économie de la France depuis 500 ans. Pierre Prouvost épousa Marguerite des Tombes, d'une famille  "roubaisienne depuis 1643, ayant donné  sept échevins de Roubaix en cinq générations, et ce n'est pas son seul mérite." Leuridan [vi]

; dont Jean Prouvost (1630-1670) dont Robert Prouvost (1660-1670), lieutenant de la Seigneurie de Wasquehal.

Catherine Prouvost épousa, à la fin du XVI° siècle, Noël de le Rue, issue des seigneurs de La Rue, alias de Le Rue, à Roubaix, d’une famille connue à Roubaix dès le XIII° siècle. [vii]

Antoinette Prouvost épouse Pierre de Courchelles. [viii]

Jean Prouvost épousa en 1677 Barbe de Lespaul, de la branche cadette de la grande famille roubaisienne et lui porta en dot l’un des fiefs du Fresnoy.[ix]

 Pierre II Prouvost (1648-1691), échevin de Wasquehal épousa  Marguerite de Lespaul,  fille de Jacques, seigneur du Gauquier à Wattrelos, lieutenant de Roubaix, maître de manufacture en 1690, réputé le plus riche de Roubaix et Jehanne de le Dicque, fille de Gilles de le Dicque, Seigneur de la Boutillerie à Watrelos et Marguerite Flameng, dame de la Boutillerie, d'une famille notable de nombreux échevins et trois religieuses à l'hôpital Sainte Elisabeth; on voit leurs enfants à Lille. [x]Les représentants de cette branche de la famille de Lespaul, dont les Prouvost-de Lespaul, « favoris de la fortune, ont quitté Roubaix pour s’établir à Lille, où, insensiblement, ils ont pris rang parmi la noblesse. Leur départ était, en novembre 1696, mis au nombre des malheurs publics. » Ils faisaient partie des principales familles de Lille depuis peu rattachée  au Royaume de France : les Prouvost eurent alors l’honneur d’être  inhumés sous le pavement des principales églises de Lille ou dans les chapelles latérales, Saint Etienne, Saint André, Sainte Catherine, Saint Pierre, comme ils le furent en les églises de Roubaix et de Wasquehal avant que furent interdites les inhumations à l’intérieur des sanctuaires. [xi]

 Jacques I Prouvost (1670-1704), pierre tombale de marbre près de l'autel Saint Nicolas de l'église de Wasquehal, épouse à l'église Sainte Madeleine de Lille le 08-04-1698, Antoinette Masurel (1670-1730). [xii]

Son fils,  Pierre III Prouvost 1675-1749 marié à Saint-Etienne de Lille, avec Marie-Elisabeth Boutry, puis, veuf, avec Marie Claire Béatrix Trubert de Boisfontaines 1687-1715,  inhumée grande nef de l'Eglise Saint Pierre, Lille, Nord. Il rédigea en 1748 la première généalogie de la famille Prouvost: « Voila la description des descendants des Prouvost et de ceux qui se sont alliez jusques a la fin de cette année mille sept cens quarante huit. Et on peut dire sans vanité, que lesdits du surnom Prouvost, ont toujours vécu en gens de biens, d’honneurs et de bonne réputation en la foi catholique apostolique et romaine et les plus notables des villages qu’ils ont habitez ". Sa belle-sœur  Elisabeth-Julie Trubert de Boisfontaine, dame de La Vigne, épousa Philippe Emmanuel du Bus, comte du Bus, seigneur de Moustier, Ogimont et d'Acquignies; les deux autres furent religieuses à Argenteuil.[xiii]

Son fils Pierre III Prouvost, 1699-1770,  maître de manufacture, échevin de la Ville de Roubaix, épousa à Roubaix Marie Jeanne Delebecque;  Flandres : d’azur à un chevron d’or accompagné, en chef, de deux vols d’argent et, en pointe, d’une bécasse d’or. Inhumé en 1770 en l'église de Roubaix avec épitaphe. [xiv]

Jacques II Prouvost (1699-1774) inhumé dans l'église de Roubaix, Maître de manufacture,  épouse à Roubaix Marie-Agnès Florin, fille de Jean-Nicolas Florin, membre de la Manufacture de Roubaix et administrateur de la table des Pauvres et  Marie Catherine de Surmont (1692-1744), inhumée en l'église de Roubaix, soeur de Pierre Constantin Florin,  Député suppléant aux Etats généraux de Versailles et premier maire de Roubaix, de deux religieuses de l'abbaye de Wevelghem et des Brigittines à Lille:  Jacques n'étant pas fils de maître,  il entre dans la manufacture en 1734 grâce à son mariage avec la fille d'un maître.". [xv]Un des cinquante maîtres de manufactures compris dans le corps de métiers en 1761, taxé à 10 livres d'impôts, dans son livre de fabrique, il mentionne les tissus suivants : “ satains de laine, satains anglais, les minorques, les prunelles, les satains soie “.  Leur succession en 1775 dénombre leurs nombreux  biens à Bondues, Tourcoing, Wasquehal, Roubaix, Estainpuis et Willems. [xvi]

Pierre Prouvost, né en 1725, à Roubaix, avait épousé Marie-Catherine Ramery dit de Boulogne, de Mons, en Belgique. Il était l’un des cinquante maîtres de manufacture de tissus. [xvii]

Béatrix Prouvost, née en 1728, fut  chanoinesse de Saint Augustin, prieure de l'hôpital Saint Elisabeth  de Roubaix qu'avait fondé en 1500 Isabeau de Roubaix, en 1764 et s'illustra lors de la Révolution.:“ Sœur Béatrix ressuscitera un jour sous le pinceau d’Amédée Prouvost. "   Lecigne

Aimée-Joseph Prouvost, décédée en 1819,  épouse Louis-Urbain Virnot de Lamissart,  1779-1837 ; ils habitaient le magnifique hôtel Virnot de Lamissart-Prouvost sur l’Esplanade à Lille, dont un fils Urbain-Léon Virnot de Lamissart. [xviii]

Jean-Baptiste Prouvost épousa la sœur de Louis-Urbain, Rose-Marie Virnot de Lamissart (1772-1851), sans postérité; remariée à Marie-Jean-Charles Gennart, son beau-frère légua pour construire le Palais Rameau à Lille. Ils étaient familiers de l’hôtel des parents de Rose-Marie, rue Royale et de l’hôtel Virnot, place Saint Martin à Lille (il en existe encore les invitations)  et de la vie de collectionneurs et mécènes autour de Charles Lenglart, les Watteau, les van Blarenberghe. Il y eut deux autres mariages Prouvost et Virnot au XX° siècle. [xix]

Pierre IV Constantin Prouvost (1747-1808) échevin de Roubaix sous l'Ancien Régime , "Maître de Manufacture" puis maire de Roubaix le 13 août 1795,  l'un des principaux fabricants roubaisiens  après avoir échappé à la guillotine par la grâce de la "Réaction Thermidorienne" épouse Marie Henriette des Tombes, fille de Jean Joseph des Tombes, 12° du nom, échevin de Roubaix comme ses oncles Charles et Jean et soeur de Louis-Joseph des Tombes, échevin;  Reçu "Maître de Manufacture" en 1777, il devint l'un des principaux fabricants roubaisiens  et, avant la Révolution, figurait en tête des habitants les plus imposés de la paroisse. Sa « vertueuse femme » Henriette Destombes s’alarmait de cette prospérité pour l’avenir spirituel de ses enfants. [xx]  "Homme généreux et probe, il avait proposé à sa commune trois actions principales. D'abord, venir en aide aux pauvres. Ensuite, protéger les cultivateurs  dont les charrois réquisitionnés les forçaient à négliger les champs. Enfin, défendre l'hygiène de Roubaix dont les citoyens laissaient  devant les domiciles des amas de boue et d'immondices ». Le souci des autres pour faire leur bonheur, déjà." " On peut le considérer comme le fondateur de la fortune industrielle des Prouvost ". [xxi]

Henri I Prouvost (1783-1850) Maire adjoint de Roubaix, membre du Conseil de fabrique de Saint Martin à Roubaix, administrateur des hospices, Maître de manufacture, épouse Liévine Defrenne, fille de Liévin Joseph de Frenne, Maître de manufacture, marchand drapier, administrateur des hospices,  " chef de la branche aînée de la très ancienne famille de Frenne ou de Fresnes "  (Leuridan). [xxii]

Pierre Constantin Prouvost (1747-1808), officier de la Garde Nationale

dont  François-Henri Prouvost, avocat Cour de Bruxelles épx de Julia d'Elhougne dt Marie ép d'Edmond d'Heilly

Georges Jules Prouvost, avocat, conseiller à la cour d'appel d'Amiens, lieutenant des Gardes Nationaux époux de Marie Lucie de Mailly. [xxiii]

D’où les trois Branche : ainée Henri II Prouvost 1810-1857     Puinée Liévin Prouvost 1818-1869         Cadette Amédée I Prouvost 1820-1885  

          

La fortune récente de la famille est en particulier développée par Amédée Prouvost qui fonda vers 1850 à Roubaix une usine de peignage de laine 1. Les Prouvost figurèrent au XIXe siècle parmi les premiers dans le négoce et la transformation de la laine sur la scène internationale 4.

Au début du xxe siècle, Jean Prouvost (1885-1978) commença une carrière de patron de presse en rachetant en 1917 le journal Le Pays, en 1924 Paris-Midi, et en 1930 Paris-Soir. Ce fut le début d'une diversification qui amènera la famille Prouvost à posséder jusqu'en 1976, à travers le Groupe Marie Claire, un des plus importants groupes français de presse et de médias. En 1966, Jean Prouvost possédait environ 15 % du capital de Radio-Télé-Luxembourg, dont il fut nommé président-directeur général. À sa mort en 1978, seules les publications féminines restèrent dans le groupe familial.

En 2004, sa petite-fille Évelyne Prouvost et la famille Prouvost détenaient, via la holding Évelyne Prouvost, 58 % du Groupe Marie Claire.

En 2009, Évelyne Prouvost était la 7e femme la plus riche de France 5.

Personnalités des trois branches

Joséphine-Prouvost-wiki-lineageFamille-Prouvost-wiki-lineage-branche-ainee

Joséphine Prouvost, épouse de Charles Droulers; réunion de la branche ainée, rameau des Charles Prouvost, à Roubaix

 
BRANCHE AÎNÉE [xxiv]

Henri IV Edmond Prouvost 1861-1917 Chevalier de la Légion d’Honneur, décédé à Holzminden en Allemagne le 22 janvier 1917 Médaille militaire modèle 11642, soldat au 165e régiment d'infanterie, compagnie de mitrailleuses :  " bon soldat, zélé et plein d'entrain. Il a été très grièvement blessé dans l'accomplissement de ses devoirs, le 23 février 1916. Amputé de la jambe gauche. " Époux de Laure Jeanne Ernoult, petite fille de Jean François Ernoult, 1797-1868, maire de Roubaix en 1860

Henri V François Prouvost 1885-1962 épouse en 1908 à Roubaix Marguerite Léonie Motte 1887-1966, arrière-petite-fille de Louis Motte-Bossut, fondateur de la filature monstre à Roubaix. [xxv]

Claude Prouvost eut un brillant parcours de notaire à Roubaix, notamment de la Lainière de Roubaix et des Mulliez, époux d’Annette Dewavrin, de l’importante famille, fille de Bernard Dewavrin, officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 14-18 et de Madeleine Coisne, Dont Claude-Alain Prouvost, ainé de la branche ainée, époux de Nicole Jeanmot. IUl succède à son père. [xxvi]

Edmond-Charles Prouvost, né en 1863, président du Consortium du Nord et des Tuileries de Beauvais, administrateur de Poliet et Chausson, de la Société SilvaPlana et des Constructions électriques de France. [xxvii]

Charles 2 Prouvost 1875-1937 forma avec François Motte en 1919 et 1920, " un groupe, avec d'autres associés, qui créa coup sur coup quatre sociétés: l'un d'entre elle, la Société Industrielle de Pologne, ne se limita pas aux activités pétrolières;  elle prit aussi des participations dans une filature à Sosnowiec, dans un domaine agricole à Brody (ville natale de Joseph Roth), dans la banque industrielle de Pologne etc.  Les trois autres gérèrent des concessions et prirent d'autres participations, centrées sur des gisements galiciens.  La Société industrielle de Pologne fut mise en veilleuse en 1925." [xxviii]

Charles 3 Prouvost (1901-1953), époux d’Hélène Dalle. Charles Prouvost était administrateur du Crédit immobilier, ancien Président de la jeunesse catholique de Tourcoing. Il présidait les associations locales. [xxix]

Christian (Charles) Prouvost, Capitaine de l’arme blindée et cavalerie de réserve, Premier Régiment de Spahi, Auteur de la trilogie : « A demeure » « Le tambour de Marengo » « La femme de nulle part ».  

Jacques Prouvost, champion de France de parachutisme; son épouse Nicole Béra, 4 fois championne de France de parachutisme, médaille de bronze aux championnats du monde de 1962 et 64, médaille d'or en équipe en 1965, médaille d'or en voltige à Moscou en 1967. [xxx]

Gaëtane Prouvost, violoniste soliste;

Thierry Prouvost, généalogiste, organisateur d’évènements, artiste collagiste, auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur les familles. [xxxi]

Géry Prouvost, philosophe, écrivain, lauréat de l'Académie des sciences morales et politiques. [xxxii]

Laure Prouvost, vidéaste, prix Turner

Hubert Prouvost (1930-1996), marié avec Brigitte Machet de La Martinière, fille de Jean Machet de La Martinière,  Saint-Cyr, colonel de l'Armée de l'Air, Commandeur de la légion d’honneur, Croix de guerre 39-45, DFC, arrière petite fille de Henry Cochin, 1854-1926, Membre de l'Institut de France,  Député du Nord , maire de Saint-Pierre-Brouck. [xxxiii]

Sœur Cécile Prouvost, 1921-1983, Franciscaine missionnaire de Marie “ J’en ai pour quelques mois. Je suis émerveillé de cette délicatesse du seigneur qui m’a accordé un délai pour que je puisse partager ma confiance et ma joie avec tous ceux que j’aime. Je sais que, dans quelques mois, ma connaissance sera totale.” [xxxiv]

Sophie de Sivry-Prouvost, ancienne élève de l’École normale supérieure, est éditrice et dirige les éditions de l’Iconoclaste avec son mari Laurent Beccaria. fils d'Yves Beccaria et Marie-Josèphe Denoix de Saint Marc; il est le neveu d'Hélie Denoix de Saint Marc avec qui il a écrit "des Champs de braises", prix Fémina essai. [xxxv]

 

Eugène PROUVOST, 1895-1978, engagé volontaire en juillet 1913 dans le 43è régiment d'infanterie à Lille : blessé à la jambe au Chemin des Dames en 1915, après sa convalescence, intègre l'école d'Aviation à Dijon en juillet 1916, blessé en vol le 1er juin 1918 dans la région de Fère en Tardenois. Croix de Guerre avec palmes pour avoir abattu 3 avions ennemis et médaille militaire. marié à Marie-Louise Crépy-Saint Léger ( hôtel rue Royale à Lille longtemps occupé par la Banque de France [xxxvi]

 

Christian PROUVOST, sous-Lieutenant, Observaleur au Groupement d'ALAT de la 7eme D.L.R, Chevalier de la Légion d'Honneur, Croix de la Valeur Militaire (2 citations) mort pour la France le 30 septembre 1957, à Bou Zegla (Algérie) à l'âge de 22 ans. [xxxvii]

BRANCHE PUÎNÉE

Camille Prouvost, 1874-1950 s'est illustrée dans la peinture et le pastel; salons  dont le salon des indépendants. Il existe un autoportrait de Camille Prouvost.  [xxxviii]

 
BRANCHE CADETTE  [xxxix]

Amédée I Prouvost (1819-1885), fondateur du peignage Amédée Prouvost en 1851;

Amédée II Prouvost (1853-1927), président de la Société anonyme du Peignage à Roubaix, de la Lainière de Roubaix et de la Filature de Neugedein, vice-président de la Société industrielle de Roubaix, administrateur de la Banque de France, chevalier Legion Honneur, chevalier Saint Sépulchre et de Saint Grégoire le Grand,  “ Monsieur Amédée Prouvost est le type du grand industriel roubaisien, actif, intelligent, dominant tout un monde par l’exemple, le prestige de son travail et de son dévouement. Il est, de plus, un artiste et un lettré ; sa maison est une bibliothèque et un musée d’art. Il se délasse de ses longues journées de labeur à feuilleter les beaux livres ou à contempler sa collection de primitifs. A son école, le futur poète apprend le secrêt d’embellir par l’esprit et le goût les vies les plus austères.”

Amédée III Prouvost (1877-1909), poète, lauréat de l'Académie Française, de la Société des sciences et des Arts de Lille, membre du "Beffroi"; [xl]

Joséphine Prouvost épouse en 1864, Charles6Henri Droulers, industriel distillateur, parents de Charles Droulers-Prouvost 1872-1945, docteur en droit, Écrivain, Poète, Industriel gendre du Secrétaire Perpétuel de l'Académie Française,  Paul Thureau-Dangin [xli]

Albert II Prouvost (1882-1962), industriel, président du Syndicat des peigneurs de laine, collectionneur d'art, mécène. [xlii]

Albert III Prouvost (1909-1991), président et administrateur de société, fondateur du CIL du Nord et de la Fondation Septentrion. [xliii]

Jean Prouvost (1885-1978), industriel, homme de presse et ministre;

Albert-Bruno Prouvost, 1942-1987 tué le 28 avril 1987 Sierra Grande, Argentine dans un accident d'avion, industriel textile.Ecole Polytechnique“ Un manager mais aussi un homme exceptionnel. Albert-Bruno faisait partie de la nouvelle génération des chefs d’entreprises tout en cultivant la tradition familiale et toutes les qualités impliquant l’une et l’autre caractéristique. Les peignages de Prouvost SA avec 2.200 personnes en France, en Afrique du Sud, en Australie, au Brésil. » [xliv]

Henri Lestienne-Prouvost 1870-1915, « fondateur des cités jardins de Lille et de sa banlieue, organisateur de nombreuses œuvres ouvrières et sociales, aumônier volontaire de la Grande Guerre 51° division, cité par le Général de Castelnau, blessé grièvement en 1915 dans les tranchées d’hébuterne, mort à Amiens le 6 juillet 1915, ayant offert sa vie pour ses soldats, pour la France, pour sa famille et pour toutes ses œuvres de Lille. Il était mystique, foncièrement artiste, philosophe, fin lettré, très bon gestionnaire ». [xlv]

 Ghislain Prouvost, président de la Fondation  Prouvost en son château du Vert Bois, a restauré le château de Drée. [xlvi]

Évelyne Prouvost (1939-2017), femme d'affaires et de presse;

Hervé Poulain-Prouvost est commissaire-priseur depuis 1969, époux d'Isabelle Prouvost, petite fille de Jean Prouvost est associé de la maison de commissaire-priseur  Artcurial au Rond-Point de Paris. François Dalle avait contribué à créer Artcurial.  [xlvii]

 Edouard Prouvost (1861-1933), président du Conseil d'administration des établissements Amédée Prouvost, Propriétaire en Tunisie, commissaire général de l'exposition internationale de Roubaix de 1911; [xlviii]

Industries familiales [xlix]

usine-Prouvost-wiki-lineage

" Depuis Charles Quint, les mêmes familles dominent la Fabrique Roubaisienne: Pollet, Mulliez, Prouvost, Van Reust (qui devient Voreux), Leclercq, Roussel, Fleurquin, Florin, Malfait...Elles assurent la majorité de la production." [l]

Les Manufactures Royales de Lille : Catherine Françoise Prouvost, petite fille de Jacques I Prouvost (1670-1704) et  Antoinette Masurel (1670-1730), fille de Pierre Joseph Prouvost et Marie Ramery dit de Boulogne,  épousa, le 30 avril 1782, François Joseph Durot, 1747-1815, fils d’Arnould-François Durot, bourgeois de Lille, remarquable exemple de parcours proto-industriel : sa vie intense a été racontée par Alexis Cordonnier dans son article : « Une industrie d’art au siècle des lumières : l’indiennerie Durot (1765-1790) : [li] avec ses fils et gendres Durot, Leperre, Prouvost, de Lagarde , ils créèrent ou rachetèrent les Manufacture Royale des toiles peintes, indiennes & papiers peints en façon de damas & d'indiennes  de Lille, lettres patentes le 25 janvier 1770 (toiles frappées des armes fleurdelisées), Manufacture Royale de verresManufacture Royale de Mousselines d’Houplines, Manufacture Royale de porcelaines de Monseigneur le Dauphin, sous la protection du Dauphin et de Calonne, marque au Dauphin couronné, innovante par ses fours chauffés au charbon. Le petit-fils de Catherine-Françoise Prouvost,  Alexandre Lauwick  peintre renommé, épousa en 1864 Thérèse Riesener 1840-1932, fille de Léon Riesener, petite fille de Henri-François Riesener (1767-1828), arrière-petite fille de Jean-Henri Riesener,1734-1806, le célèbre ébéniste. Il épouse la veuve de ce dernier, Françoise-Marguerite Vandercruse, fille de François Vandercruse dit La Croix, 1728-1799, ébéniste, flamand d'origine;  Thérèse Riesener est la nièce du peintre Eugène Delacroix, cousin germain de son père Léon Riesener [lii]

Les établissements Prouvost (1848)

Tissage mécanique Henri Prouvost [liii]

Etablissements du Coq Français Degrave et Prouvost

Peignage Amédée Prouvost

Lainière de Roubaix 6

Ensemble textile Amédée Prouvost et Compagnie7

Peignage Prouvost-Lefebvre

Prouvost-Masurel8

Groupe Prouvost

Groupe Marie Claire

Etablissements divers

·         Stade Amédée-Prouvost

·         Musée du textile et de la vie sociale à Fourmies

·         Écomusée de l'Avesnois à Fourmies

Demeures familiales [liv]

Demeures-Prouvost-wiki-lineage

Les demeures Prouvost, boulevard de Paris à Roubaix

·         Hotel Virnot de Lamissart-Prouvost [lv]

·         Hôtel Prouvost, 19, rue du Grand chemin et 6, rue Rémi Cogghe à Roubaix (MH)

·         Hôtel Auguste-Lepoutre, construit par Amédée I Prouvost, 301, avenue des Nations unies, Roubaix (MH)

·         Hôtel Amédée Prouvost, 113, boulevard de Paris à Roubaix

·         Hôtel Albert Prouvost, 150, boulevard de Paris à Roubaix

·         Hôtel Edouard Prouvost, 121, boulevard de Paris à Roubaix

·         Hôtel Crépy-Saint-Léger, 77, rue Royale à Lille MH

·         Hôtel Six-Prouvost à Tourcoing

·         Château Masurel, 28 rue de Wailly à Tourcoing

·         Le domaine Saint Jacques du Couloubrier à Grasse

·         Château du Vert-Bois, 29, Avenue Anne et Albert Prouvost à Bondues (MH)

·         Château de Drée à Curbigny (MH)

 

Le littéraire C. Lecigne écrit, en 1911, au sujet du poète Amédée Prouvost: " Dès l’âge de cinq ans, Amédée Prouvost se sentit dépositaire d’une tradition et comme l’héritier présomptif d’une royale lignée : l apprit un à un le nom de ses prédécesseurs et que chacun d’eux signifiait depuis quatre siècles et demi, beaucoup d’honneur, de travail et de foi chrétienne. On ne voulut pas qu’il puisse méconnaître ce passé et, si, par impossible, il lui arrivait d’être infidèle, qu’il eût l’excuse de l’ignorance. Un jour le père prit la plume et, sans orgueil, sans autre prétention que de donner à ses enfants la conscience intégrale de leurs origines, il écrivit les annales de sa famille. Avant tout, il songea à celui qui était son premier né, l’espérance de la dynastie ; il s’adressa à lui : « Je crois utile, mon cher fils, dès tes premiers pas dans ta vie d’écolier, de t’initier à ce que tes maîtres ne pourront t’enseigner avec autant de persuasion que ton père, j’entends l’amour de la famille, le respect de ses traditions d’honneur, un attachement inébranlable aux convictions religieuses de nos pères, et leur fidélité aux traditions monarchiques. Je considère comme un devoir de te donner comme modèle  cette lignée

Bibliographie

Généalogie par Pierre Prouvost en 1748

Thierry Prouvost La lignée des Prouvost: leur tradition de servir le Bien Commun depuis le Moyen-äge Broché – 25 mars 2018

Histoire de Roubaix, sous la direction de Jacques Hilaire et Alain Lottin, éditions du Beffroy

Site web réalisé par Thierry Prouvost www.thierryprouvost.com

Marc Martin Médias et Journalistes de la République, Editions Odile Jacob, 1997. [archive].

Barbier, J.-P. Daviet, Le patronat du Nord sous le Second Empire: une approche prosopographique, Librairie Droz, 1989. [archive]

Marcel Haedrich, Citizen Prouvost : le portrait incontournable d'un grand patron de la presse française, Filipacchi, Levallois-Perret, 1995.

Hervé Joly, Danièle Fraboulet, Patrick Fridenson, Alain Chatriot, Dictionnaire historique des patrons français, Flammarion, 2010.

Pierre Pouchain, Les maîtres du Nord, Éditions Perrin, 12/09/1999, Collection :Histoire Fortunes, (ISBN 226200935X).

Constantin Lecigne, Amédée Prouvost, B. Grasset, 1911.

Albert-Eugène Prouvost : Souvenirs de notre famille

Mémoires d’Albert-Auguste Prouvost : Toujours plus loin ; La voix du Nord

Histoire d’une métropole : Lille, Roubaix, Tourcoing,  sous la direction de Louis Trénard, Privat

Revue du Nord, tome 86- janvier-mars 2004 : Alexis Cordonnier : une industrie d’art au siècle des lumières : l’ indiennerie Durot (1765-1790)

Une belle vie : L’ abbé Henri Lestienne, fondateur d’œuvres sociales, aumônier de la 51° division : 1870-1915 
Souvenirs et correspondances ; Société saint Augustin, Desclée de Brouwer et Cie, 1925, 224 pages.

 

Articles connexes

·         Famille Mulliez

·         Famille Motte

·         Famille Pollet

 



Notes et références

1.     ↑ 

2.    

3.     a et b Marc Martin Médias et Journalistes de la République, Editions Odile Jacob, 1997, page 181 [archive]

4.     Barbier, J.-P. Daviet, Le patronat du Nord sous le Second Empire : une approche prosopographique, Librairie Droz, 1989, page 40 [archive]

5.     ↑ 

6.    

7.     a et b Mémoires de la société d'émulation de Roubaix, tome IV, 1889 page 130 [archive]

8.     Hilaire-Trénard Histoire de Roubaix

9.     Les femmes les plus riches de France [archive], Journal du Net, 14 janvier 2009

10.   Notice no IA59000487 [archive], base Mérimée, ministère français de la Culture

11.   Notice no IA59000488 [archive], base Mérimée, ministère français de la Culture

12.   Notice no IA59000305 [archive], base Mérimée, ministère français de la Culture

 [i] http://www.thierryprouvost.com/Patriciat-vie-de-societe.html

http://www.thierryprouvost.com/Patriciat-Index.html

http://www.thierryprouvost.com/Lignages-patriciens.html

 
[ii] http://www.thierryprouvost.com/Armoiries.html

[iii] Histoire de Roubaix, Trénard

Lecigne dans son ouvrage sur le poète Amédée Prouvost

 [iv] généalogie par Pierre Prouvost de 1748

 [v] Hilaire et Trénard dans leur « Histoire de Roubaix »

 [vi] http://www.thierryprouvost.com/Leuridan-Prouvost-Ancien-Regime.html

 [vii] http://www.thierryprouvost.com/de%20le%20Rue%20Prouvost.html

[viii] http://www.thierryprouvost.com/de%20Courchelles%20Prouvost.html

 
[ix] http://www.thierryprouvost.com/Filiation-Prouvost-XVII-XVIIIeme.html

[x] http://www.thierryprouvost.com/Patriciat-Lille-Roubaix-Tourcoing.html

 
[xi] http://www.thierryprouvost.com/de%20Lespaul-Prouvost.html

http://www.thierryprouvost.com/Salons-Prouvost-XVIII%E8me%20si%E8cle.html

 
[xii] http://www.thierryprouvost.com/MASUREL-ET-PROUVOST.html

[xiii] http://www.thierryprouvost.com/TRUBERT-DE-BOISFONTAINE-PROUVOST.html

 
[xiv] http://www.thierryprouvost.com/Delebecque%20Prouvost.html

 [xv] RP Louis d'Halluin

 [xvi] http://www.thierryprouvost.com/Florin%20Prouvost.html

 [xvii] http://www.thierryprouvost.com/ramery%20dit%20de%20Boulogne.html

[xviii] https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4tel_du_52_fa%C3%A7ade_de_l'Esplanade

 
[xix] www.virnot-de-lamissart.com. Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Palais Rameau de Wikipédia en français (auteurs)

 [xx] Albert-Eugène Prouvost : « Toujours plus loin

 [xxi] http://www.thierryprouvost.com/des%20Tombes.html

 [xxii] http://www.thierryprouvost.com/defrenne.html

 [xxiii] http://www.thierryprouvost.com/Hotel-du-Plessis-Belliere-Automobile-club.html

[xxiv] http://www.thierryprouvost.com/Branche-ainee-Prouvost.html

 [xxv] Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Usine Motte-Bossut de Wikipédia en français (auteurs)

 [xxvi] https://www.prouvost-associes.fr/

 [xxvii] https://fr.rodovid.org/wk/Personne:1056544

[xxviii] Les Maitres du Nord Pierre Pouchain

 [xxix] http://www.thierryprouvost.com/Charles-Prouvost-I-II-III-IV-V.html

 [xxx] https://gparchives.com/index.php?urlaction=doc&id_doc=218066       

 [xxxi] https://www.lulu.com/search?adult_audience_rating=00&page=1&pageSize=4&q=Prouvost&sortBy=PRICE_DESC

https://plus.wikimonde.com/wiki/Thierry_Prouvost

[xxxii]  https://everybodywiki.com/G%C3%A9ry_Prouvost

 
[xxxiii] https://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_de_La_Martini%C3%A8re

 [xxxiv] http://jecroisentoi.over-blog.com/2016/01/tattiouine.html

 [xxxv] https://editions-iconoclaste.fr/

 [xxxvi] http://www.hipparque.com/5.aspx?sr=211

http://www.thierryprouvost.com/Crepy%20Prouvost.html

 [xxxvii] https://www.aerosteles.net/stelefr-dax-prouvost

http://www.thierryprouvost.com/Servir-guerres-Prouvost-XXeme-siecle.html

 [xxxviii] http://www.artnet.fr/artistes/camille-prouvost/

http://www.thierryprouvost.com/Camille-PROUVOST.html

 [xxxix] http://www.thierryprouvost.com/Branche-Amedee-I-VII-Prouvost.html

 [xl] https://fr.wikipedia.org/wiki/Am%C3%A9d%C3%A9e_Prouvost_(1877-1909)

[xli] http://www.thierryprouvost.com/Droulers%20Prouvost.html

 [xlii] https://www.marcq-en-baroeul.org/images1/imgmarcq/2004/07/p10.php

http://www.thierryprouvost.com/Albert-Prouvost-I-VII.html

 [xliii] http://www.thierryprouvost.com/Albert-Auguste-Prouvost-Anne-de-Maigret.html

 [xliv] Extraits de la Voix du Nord https://www.lemonde.fr/archives/article/1987/09/03/le-declin-de-l-empire-du-nord_4047017_1819218.html

 [xlv] http://www.thierryprouvost.com/Lestienne.html

 [xlvi] https://www.youtube.com/watch?v=UwRSs6Zw1wg

https://www.google.com/search?q=Collection+de+M.+Ghislain+Prouvost+:+provenant+du+Cha%CC%82teau+du+Vert+Bois.&authuser=1&sxsrf=APq-WBsHsqWiFQjFJUIbcEeuTu7fwFocqA:1649963145279&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwjHsKrZn5T3AhVWuKQKHWMfCB0Q_AUoAXoECAEQAw&biw=1707&bih=924&dpr=1.5

 [xlvii] Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Hervé Poulain de Wikipédia en français (auteurs)

 [xlviii] http://www.thierryprouvost.com/Edouard-Prouvost.html

[xlix] http://www.thierryprouvost.com/Chateaux-Industrie-Prouvost.html

 [l] Hilaire-Trénard: Histoire de Roubaix 

 [li] Alexis Cordonnier dans son article : « Une industrie d’art au siècle des lumières : l’indiennerie Durot (1765-1790)

 [lii] http://www.thierryprouvost.com/MRDD-Histoire-Manufactures-Royales-Lille.html

 [liii] https://www.bn-r.fr/notice.php?q=id_origine:Let_0444

 [liv] http://www.thierryprouvost.com/Demeures-Prouvost-Promenade.html

[lv] https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4tel_du_52_fa%C3%A7ade_de_l%27Esplanade